Le Tchad émet un nouvel emprunt obligataire pour financer sa Cité internationale des affaires

26 sep 2013

Le Tchad a lancé un appel public à l'épargne afin de mobiliser 85 milliards francs CFA (129,5 millions d’euros) sur le marché obligataire de Douala.

Le Tchad a lancé un appel public à l'épargne afin de mobiliser 85 milliards francs CFA (129,5 millions d’euros) sur le marché obligataire de Douala. Le montant total de l'émission est divisé en 8,5 millions d'obligations d'une valeur nominale de 10 000 francs CFA, avec une période de souscription ouverte jusqu’au 15 novembre prochain. L'objectif de cet emprunt, qui offre un taux de coupon annuel de six pour cent sur une période de cinq ans, est de financer à hauteur de 35 pour cent la construction de la Cité internationale des affaires (CIA). Cette cité devrait être opérationnelle dès 2015 et sa construction est censée créer 5
000 emplois. «
Cet emprunt obligataire n'entame pas notre solvabilité. Notre ratio
d'endettement est situé en deçà de la norme communautaire de la CEMAC
», a déclaré le ministre tchadien des finances Atteib Doutoum, cité par l'agence Xinhua. Le premier emprunt souverain du Tchad sur le Douala Stock Echange avait permis de lever 107,6 milliards de francs
CFA.