Le secteur bancaire de la Gambie enregistre une forte croissance

09 mar 2016

Le nombre de banques est passé de cinq en 2005 à douze en 2015.

Le secteur bancaire gambien a connu une croissance rapide au cours des dernières années, a déclaré le gouverneur de la Banque centrale de la Gambie (CBG), Amadou Colley.

Il a attribué cette amélioration à des politiques financières favorables, aux flux d'investissements étrangers vers l'industrie et à l'intensification de la concurrence due à une augmentation du nombre de banques dans le pays, qui sont passées de cinq en 2005 à douze en 2015.

« L'industrie est suffisamment capitalisée et liquide », a-t-il expliqué. Le ratio d'adéquation des fonds propres a été de 32,9 pour cent en 2015, supérieur à l'exigence minimale de 10 pour cent.

Cependant, il a déclaré que l'accès aux services financiers formels reste « très faible », avec moins de 20 pour cent de la population adulte possédant un compte bancaire.

« Le crédit au secteur privé, qui ne représente que 11 pour cent du PIB en 2015, est insuffisant pour obtenir une croissance économique forte et soutenue », a-t-il déploré.

Il a attribué cette situation au fait que les taux d'intérêt, les frais administratifs et les garanties exigées pour les prêts sont nettement plus élevés en Gambie que dans la plupart des pays d'Afrique subsaharienne.

Il a promis que la banque centrale se concentrera sur l'amélioration de l'accès au financement et a révélé que le premier Bureau de référence de crédit (CRB) a été récemment créé dans le pays, en collaboration avec les banques commerciales. Le bureau devrait faciliter l'évaluation des risques pour les banques et stimuler l'octroi de prêts.