Le Réseau de la Microfinance des Pays Arabes (SANABEL)

12 mai 2014
1. Pourriez-vous présenter Sanabel en quelques mots ? Sanabel est le premier et le seul réseau régional conçu pour aider les institutions de microfinance dans le monde arabe. Il s'agit d'une association sans but lucratif fondée en 2002 pour être l'institution phare dans la promotion de l'inclusion financière dans les pays arabes. Pour y parvenir, Sanabel soutient la fourniture de services financiers durables aux personnes à faibles revenus et contribue au développement du secteur de la microfinance dans les pays arabes. En plus de cette mission et en toile de fond, notre organisation doit s'attacher aux objectifs suivants :
  • Faire monter en capacité le secteur de la microfinance dans les pays arabes pour mettre en place de bonnes pratiques, la transparence et la protection du client ;
  • Promouvoir la mise en place d'un environnement favorable (réglementaire, fonctionnel et organisationnel) afin de permettre l'inclusion financière durable d'une plus grande partie de la population à faibles revenus ;
  • Soutenir et encourager la mise en place de réseaux nationaux dans les pays arabes et augmenter leurs membres (pays et institutions) ; et
  • Devenir viable au niveau financier et opérationnel grâce à une équipe qualifiée.
Depuis le début de ses opérations en 2002, Sanabel est en croissance constante en termes de services et de nombre de membres, lequel s'élève maintenant à environ 90. Cette organisation est présente dans les 12 pays arabes suivants : Bahreïn, Égypte, Irak, Jordanie, Liban, Maroc, Palestine, Arabie Saoudite, Soudan, Syrie, Tunisie et Yémen. 2. Quels sont vos activités et services principaux ? Étant donné que la microfinance est en constante évolution dans cette région, Sanabel fournit des services et des produits qui répondent au mieux aux besoins des institutions de microfinance et qui prennent en compte les environnements de fonctionnement de ces institutions. Les principales activités et services proposés par cette organisation comprennent :
  1. La formation et l'amélioration des compétences : cette activité entraîne l'étude et l'examen de sujets comme l'amélioration des performances et des pratiques dans le domaine de la microfinance dans le monde arabe.
  2. La gestion des performances sociales (GPS) : cette formation a pour but de promouvoir et de diffuser la pratique de la GPS dans le monde arabe et particulièrement parmi les membres de Sanabel. En tant que membre du comité de direction de la campagne SMART, Sanabel s'attache également à travailler avec ses membres pour les sensibiliser aux principes de protection du client et à la mise en œuvre des normes universelles de GPS dans les pays arabes.
  3. La transparence et les activités de recherche : elles incluent des activités de collecte, de préparation et de normalisation d'informations ; création et mise à jour de profils de marchés MIX pour les IMF arabes ; documentation, recherche, production et diffusion de rapports ; ainsi que formation sur la transparence et les bancs d'essai.
  4. La passerelle arabe de microfinance : il s'agit d'une plate-forme développée en partenariat avec CGAP pour proposer des ressources en arabe, afin de répondre aux besoins des praticiens et parties prenantes de langue arabe.
  5. La conférence annuelle : cette conférence s'adresse aux praticiens arabes de la microfinance et elle permet de faire le point sur l'état d'avancement et sur les problèmes à résoudre.
De plus, Sanabel est également impliqué dans de nombreuses autres activités comme " la campagne de protection des clients " dans le domaine de la microfinance, en partenariat avec la campagne mondiale pour la protection des clients. Depuis 2011, notre organisation a rejoint " Imp-Act Consortium ", une structure mondiale qui cherche à agir sur les pratiques par la formation, la sensibilisation et la recherche. Sanabel est également très engagé dans des activités comme le développement de nouveaux supports par la traduction en arabe de documents SP, de rapports et d'outils, afin de les mettre à disposition des praticiens de langue arabe. 3. Pouvez-vous nous présenter quelques-unes de vos réalisations et les enseignements que vous en avez tirés ? En tant que première et seule structure de ce type dans le monde arabe, Sanabel a des réalisations importantes à son actif ces dernières années dans le domaine de l'amélioration de l'environnement de la microfinance dans cette région. Dans ce cadre, il a lancé plusieurs initiatives pour améliorer l'environnement et les performances de la microfinance, parmi lesquelles :
  • La publication d'informations sur les IMF et de tentatives de normalisation pour toute la région arabe ;
  • La diffusion de bonnes pratiques pour les IMF et les autres intervenants du secteur ;
  • L'organisation régulière de plusieurs formations et ateliers pour renforcer les savoir-faire et les performances des praticiens ;
  • La mise en place d'une plate-forme virtuelle destinée au partage d'informations entre les intervenants MFI dans les pays arabes ; et
  • La conduite périodique de recherches et d'enquêtes pour mesurer l'évolution du secteur et pour préparer la mise en place de réformes dans chaque pays arabe.
4. Pourriez-vous nous présenter certaines des difficultés auxquelles Sanabel est confrontée ? On peut considérer la large représentativité de Sanabel aussi bien comme un atout que comme un défi. Le développement du secteur de la microfinance dans les pays membres est en effet très varié, tout comme le niveau de maturité des institutions membres que Sanabel représente. Ceci est une difficulté pour Sanabel quand il s'agit de répondre aux divers niveaux de besoin et d'attente de ses membres. De plus, les différences réglementaires dans chacun des états limitent nos initiatives de contribution à l'inclusion financière au niveau régional. La plupart de nos membres travaillent dans un environnement qui ne dispose pas de règles pour le secteur de la microfinance ni pour ses activités, ce qui aboutit à une faible diversification des produits pour le client final. Un autre défi est la communication ; l'une des approches récemment privilégiée par Sanabel est de soutenir les réseaux nationaux à développer leur propre force de travail, pour pouvoir décentraliser certaines de ses activités et améliorer la délivrance des services qu'il propose, notamment en termes de montée en compétence réelle et adaptée au besoin, ainsi qu'en termes de lobbying et de sensibilisation au concept. Les langues : bien que Sanabel soit un réseau régional de pays arabes, dans la pratique, les langues officielles des institutions membre comprennent l'arabe, l'anglais et le français. Bien que cette situation soit gérable, des moyens supplémentaires doivent être mobilisés et ceci provoque des retards gênants. Sanabel fait encore face à des problèmes de délais d'obtention de ses documents, transparence et de recherche. Plus qu'un problème de ressources, il existe une faiblesse au niveau du temps de réponse, qui oblige parfois à faire appel à d'autres ressources et/ou qui limite le nombre des publications du fait du manque de commentaires. La stabilité régionale devient également une source d'inquiétude pour Sanabel et pour ses membres. Alors que certains de nos membres souffrent d'une faible productivité, Sanabel fait face à une situation de mise en place difficile de ses activités du fait de problèmes de sécurité et d'instabilité des environnements. La planification de simples événements devient un véritable problème et parfois, nos membres ne peuvent pas participer. La durabilité de réseaux non lucratifs comme Sanabel reste un défi en lui-même, ce qui limite parfois notre capacité même à répondre aux attentes de nos membres et des autres intervenants dans cette région. Enfin, Sanabel souhaite être un centre de ressource pour cette région et il se réjouit de poursuivre l'évolution souhaitée par ses membres et leurs environnements en perpétuel changement. Nos partenaires et nos membres doivent continuer à soutenir Sanabel et il explorera de nouvelles voies pour résoudre les problèmes, parfois au travers d'alliances stratégiques. 5. Comment le Partenariat MFW4A pourrait-il soutenir votre action ? Du fait de sa forte audience, en tant qu'organisation phare pour la promotion du développement du secteur financier en Afrique, le Partenariat MFW4A peut être un vecteur clé de la diffusion de l'information sur nos activités en Afrique et dans le monde entier. C'est ainsi que l'une des premières étapes serait la publication de nos événements et de nos autres activités promotionnelles sur le site 10.20.4.236:8081. Une collaboration plus étroite avec le Partenariat MFW4A contribuerait certainement à la promotion de la microfinance dans les pays arabes et à l'attraction de donateurs potentiels pour nos activités à venir.