Le nouveau taux d'intérêt en application au Mozambique pourrait réduire le volume des prêts bancaire

19 jan 2011

L’augmentation des taux d’intérêts annoncée la semaine dernière au Mozambique pourrait avoir des effets négatifs sur la capacité de prêt des banques commerciales du pays, a prévenu la Confédération des Associations d’Entreprises au Mozambique (CTA).

Selon AIM News, la CTA a demandé à la Banque du Mozambique d’annuler les changements annoncés le 11 janvier, ces derniers augmentant de 15.5 à 16.5 pourcent les taux d’intérêts des sommes empruntées à la banque centrale par les fournisseurs de financement commercial.

Dans une déclaration publiée dans le journal O Pais, la CTA – qui se considère comme une "plate-forme de dialogue" entre le gouvernement et le secteur privé – a prévenu les banques qu’elles allaient pâtir de ce changement.
"Il réduira la consommation, ce qui peut conduire à une réduction du revenu total des entreprises, aggravant leurs problèmes d’autofinancement," a déclaré l’organisme, en ajoutant que des taux d’intérêts élevés dissuaderont également les investisseurs privés et augmenteront le chômage.
Le Comité des politiques monétaires de la Banque du Mozambique a défendu le changement, soulignant qu’il existe toujours dans l’économie du pays "des signes d’une pression inflationniste" qui nécessitent une action concrète.