Le mobile banking révolutionne l’accès aux services financiers en Afrique rurale, selon les experts

23 nov 2015

Plusieurs rapports soulignent une nette amélioration de l’accès au financement dans ces régions.

Le marché du mobile banking a évolué rapidement et l'Afrique est témoin de l'émergence de services bancaires mobiles, y compris l'épargne, le crédit et l'assurance, selon un nouveau rapport. Dirigé par la société d'études de marché Big Market Research, le rapport indique que les services bancaires mobiles disposent d'un " potentiel énorme ", en raison de la pénétration relativement faible des services bancaires (29 pour cent de la population). Par ailleurs, le fondateur de Microsoft et philanthrope Bill Gates a écrit dans une note que la banque numérique donnera aux pauvres plus de contrôle sur leurs actifs et les aidera à transformer leur vie. Selon lui, en 2030, deux milliards de personnes qui ne disposent pas d'un compte bancaire aujourd'hui pourront économiser de l'argent et effectuer des paiements avec leur téléphone. Bien que le continent souffre d'un manque d'infrastructures, la plupart des Africains ont maintenant un téléphone portable. " Dans certaines des régions les moins développées, telles que certaines parties de l'Afrique subsaharienne, il y a des niveaux beaucoup plus élevés d'accès au téléphone mobile par rapport aux autres services de base, comme l'électricité, l'assainissement et les services financiers ", selon un rapport de GSMA rapport vu par le Zimbabwe Independent. Au Nigeria, 56 millions de personnes vivent sans accès à l'électricité et 38 millions de personnes vivent sans accès à l'eau potable, mais environ 90 pour cent de la population a accès au réseau cellulaire. Cela conduit les analystes à prévoir une forte croissance de l'industrie dans les quatre prochaines années. Selon des chiffres de la société américaine d'analyse marketing Frost & Sullivan, le marché de l'argent mobile en Afrique subsaharienne pourrait valoir 1,3 milliard de dollars (1,2 milliard d'euros) en 2019, contre 655,8 millions de dollars l'an dernier.