Le manque d'information sur l'assurance tenu pour responsable de la faible pénétration du secteur au Nigeria

25 oct 2013

La persistance de faibles capacités financières est la cause de la faible pénétration de l'assurance au Nigeria, selon le commissaire aux assurances Fola Daniel.

La persistance de faibles capacités financières est la cause de la faible pénétration de l'Nigeria, selon le commissaire aux assurances Fola Daniel. Il a déclaré, cité par Vanguard, que «
l'assurance n'est pas très populaire dans notre sous-région pour diverses raisons parmi lesquelles figurent
: un faible niveau de capacités financières, le manque de connaissances sur les mécanismes d'assurance et une mauvaise perception de l'industrie
». Selon Daniel, les spécialistes de l'assurance doivent s'unir pour faire face à cette menace. Il appelle les fournisseurs d'assurance à mettre l'accent sur l'éducation financière dans la région, étant donné que le manque de compréhension des questions financières laisse les individus et familles sans protection. Le directeur général de la compagnie d'assurance Riskguard-Africa Nigeria Limited, Yemi Soladoye, a ajouté que les opérateurs se concentrent souvent sur la façon d'augmenter leur prime annuelle, faisant passer ainsi au second plan le besoin d'améliorer la qualité des services et produits proposés, ainsi que l'éducation financière. Il a exhorté les opérateurs à initier une collaboration avec les sociétés coopératives et autres organismes concernés afin d'approfondir la pénétration de l'assurance. Offong Ambah, le directeur général de la compagnie d'assurance Old Mutual, a déclaré au journal Leadership que son entreprise «
dépense beaucoup d'argent
» pour l'éducation financière afin de permettre à la population de comprendre qu'«
il est nécessaire pour eux de s'assurer
». «
C'est un travail sur le très long terme qui implique un grand nombre de parties prenantes
», a-t-il ajouté.