Le manque de financement du commerce offre des opportunités aux banques, selon Afreximbank

25 nov 2016

Ce manque est estimé à 120 milliards de dollars en Afrique.

Le déficit commercial en Afrique, estimé à 120 milliards de dollars (€ 113,6 milliards), offre de nombreuses opportunités aux banques africaines, a déclaré le président de l'African Export-Import Bank (Afreximbank). Lors d'une conférence à Maurice le 21 novembre, Benedict Oramah a appelé les banques à relever ce défi et à trouver de nouvelles solutions pour financer le commerce en Afrique, dans un contexte de retrait des banques internationales, rapporte The Guardian. Il a déclaré que, contrairement aux années 1990, le financement du commerce structuré avait les moyens de faire face aux risques causés par le retrait des institutions financières internationales. Ces risques, a-t-il expliqué, comprennent le resserrement des conditions de crédit, l'aggravation des conditions de financement du commerce et une baisse de la volonté de financer le commerce international en Afrique, malgré une demande croissante. En octobre, Afreximbank a obtenu un prêt de 300 millions de dollars de la Export-Import Bank of China (China Exim Bank) pour faciliter le financement du commerce entre l'Afrique et le reste du monde. Ce prêt syndiqué d'une durée de cinq ans, uniquement ouvert aux investisseurs basés en Chine ou à Taïwan, devrait aider Afreximbank à atteindre ses objectifs, notamment en termes de réduction du coût de financement.