Le Libéria lance un plan de développement du secteur financier

22 nov 2016

Il créera une feuille de route pour la mise en œuvre de 63 réformes.

La Banque centrale du Libéria a lancé le Plan de développement du secteur financier (FSDI), qui vise à donner la priorité à 63 réformes et à établir une feuille de route pour leur mise en œuvre. Les réformes seront effectuées dans divers secteurs, y compris la banque, la surveillance des assurances, les systèmes d'information sur le crédit, les systèmes de paiement, la finance numérique, la sécurité sociale, l'inclusion financière, l'accès au financement et la lutte contre le blanchiment d'argent. Le FSDI, mis au point par la Banque mondiale, First Initiative et la banque centrale, cherche à déterminer où et comment l'aide des donateurs peut compléter les priorités gouvernementales. " Il ne fait aucun doute que le secteur financier connaît des difficultés. Comparé à d'autres dans la sous-région, le système financier existant est trop étroit et doit être repensé ", a déclaré le vice-président Joseph Boakai à Front Page Africa. La rentabilité reste un " défi majeur " pour le secteur bancaire, selon un récent bulletin économique et financier de la Banque centrale du Libéria (CBL). Elle souligne la mauvaise qualité des actifs, la faiblesse de l'administration ainsi que les coûts de fonctionnement relativement élevés des banques. Les banques se remettent petit à petit de la crise Ebola. Le gouverneur Joseph Mills Jones a expliqué que l'impact de la maladie a entraîné une baisse de 2,7 pourcent des actifs totaux des banques libériennes entre juin et octobre 2014, et que les dépôts ont diminué de 2,8 pourcent. Sur la même période, les prêts et avances ont chuté de 7,2 pourcent et le capital des banques commerciales a diminué de 4,2 pourcent.