Le Kenya suspend la privatisation des trois banques

14 oct 2015

Le gouvernement attend les résultats d'une étude de l'Autorité de la concurrence.

Le gouvernement kenyan a suspendu la vente des banques National Bank, Consolidated Bank et Development Bank après que l'Autorité de la concurrence du Kenya (CAK) a déclaré n'avoir pas encore reçu de demande formelle d'examen. " Nous devons d'abord savoir s'il s'agit d'une fusion, car si les trois banques sont actuellement contrôlées par une seule personne, que ce soit une personne physique ou une personne morale, alors il ne s'agit pas d'une fusion, mais seulement d'une consolidation ", a expliqué Kariuki Wang'ombe, directeur général de l'Autorité de la concurrence du Kenya (CAK), au journal The EastAfrican. Solomon Kitungu, le directeur exécutif de la Commission de privatisation du pays, a ajouté que les prochaines étapes liées à la privatisation des banques seront prises en fonction des recommandations de la CAK. " Nous sommes déjà à la recherche d'un consultant pour réaliser une étude sur la faisabilité, les options et les modalités de la fusion des trois banques ", a-t-il déclaré au journal. Les banques sont privatisées dans le cadre d'un programme de réformes destiné à retirer l'État du capital des banques et à réduire leur nombre, qui est actuellement de 43.