Le Kenya forme une équipe pour faciliter la mise en place des réformes liées à la Finance Islamique

18 oct 2016

Les réformes permettront au Kenya d’accéder à des prêts avantageux de la Banque Islamique de Développement (BID) et d’émettre des sukuk

Dans le but de répondre aux conditions d'adhésion à l'Organisation de la Coopération Islamique (OCI) et d'accéder aux prêts avantageux de la BID, le Kenya a formé une équipe technique. L'équipe technique, mise en place vendredi dernier, est constituée de consultants internationaux et de professionnels nommés : de la Banque Centrale du Kenya, de l'Autorité de Régulation des Assurances, de l'Autorité des Prestations de Retraite et de l'Autorité de Régulation des Sociétés Sacco. L'équipe est chargée de mener les réformes de Finance Islamique requises pour que le Kenya intègre l'OCI ; cette avancée contribue aux efforts de la Trésorerie Nationale du Kenya depuis le début de l'année pour rejoindre l'OCI. Lors de son discours à la cérémonie de lancement, le Sécrétaire Principal de la Trésorerie, Kamau Thugge, a déclaré que le Kenya considérera une émission de sukuk après l'implémentation des réformes de Finance Islamique.