Le gouvernement algérien va recapitaliser les banques publiques

14 oct 2016

Un montant de 42 milliards de dinars est réservé pour la recapitalisation.

Le gouvernement algérien recapitalisera en 2017 les banques publiques du pays, qui sont confrontées à un manque de liquidités. Dans la version finale du projet de Loi de finances 2017, dont le site d'information TSA a obtenu une copie, un montant de 42 milliards de dinars (€ 345 millions) est réservé pour la recapitalisation des huit banques à capitaux publics. " Les liquidités des banques publiques ont été aspirées par le trésor public, via l'emprunt obligataire national ", a déclaré l'économiste Ferhat Ait Ali à TSA. " Chaque banque peut solliciter la Banque d'Algérie pour lever l'équivalent de huit fois son capital social ", a-t-il ajouté. Le mois dernier, le gouvernement algérien avait déclaré que les banques publiques pourraient bientôt être introduites sur la place boursière régionale, l'objectif étant de contribuer à développer le marché financier du pays, notamment en diversifiant les sources de financement des banques. L'initiative devrait permettre aux investisseurs étrangers d'acquérir des participations majoritaires dans les banques, inversant une règle obligeant les entreprises algériennes à maintenir la part des investisseurs étrangers en dessous de 50 pourcent. Le système financier algérien a été touché par la baisse drastique des cours du pétrole (- 44 pourcent entre juin et décembre 2015), qui a eu des effets induits immédiats sur l'économie algérienne.