Le Ghana va émettre 1,5 milliard de dollars d'obligations sur les marchés internationaux

23 juil 2015

Cela représente une augmentation de 50 pour cent sur le milliard de dollars initialement prévu.

Le gouvernement du Ghana va émettre 1,5 milliard de dollars (1,37 milliard d’euros) d'obligations sur les marchés internationaux pour le financement de la dette et l'appui budgétaire, a annoncé mardi 21 juillet le vice-ministre des Finances, Cassiel Ato Forson.

La somme représente une augmentation de 50 pour cent sur l'émission d'un milliard de dollars initialement prévue pour juin, mais qui a été repoussée à septembre.

Le nouveau montant a été approuvé par le Fonds monétaire international, selon un haut fonctionnaire du gouvernement cité par Reuters.

Le Ghana a déjà levé un milliard de dollars en septembre 2014 via un eurobond sursouscrit avec des offres atteignant un total de trois milliards de dollars.

En mars, l'agence de notation Moody's avait baissé d'un cran la note souveraine du Ghana de « B2 » à « B3 », avec des perspectives négatives.

« Le premier facteur à l'origine de la baisse de cette note est la détérioration de la solidité financière du Ghana comme en témoigne l'augmentation significative du ratio de la dette publique qui atteint 67,2 pour cent du PIB en 2014 contre 54,8 pour cent en 2013 », a expliqué Moody's dans un communiqué.

L'agence estime que les perspectives négatives associées à la note du pays sont dues « au risque d'une détérioration de la dynamique de la dette du pays et des problèmes de liquidité à court terme si les politiques menées par le pays ne parviennent pas à contenir le déficit budgétaire, stabiliser sa monnaie et surmonter les obstacles empêchant une croissance économique plus élevée ».

En octobre 2014, Standard & Poor's avait également abaissé la note du Ghana à « B -», un niveau similaire à celui de Moody's.