Le Ghana émet un emprunt obligataire de 122 millions d’euros

07 jan 2016

Les fonds générés serviront à restructurer la dette.

La Banque centrale du Ghana a annoncé l'émission aujourd'hui (7 janvier) d'un emprunt obligataire de 500 millions de cedis (122 millions d’euros) afin de restructurer la dette et de financer les projets du gouvernement.

Les fonds générés par cette émission, qui est ouverte aux investisseurs étrangers, seront utilisés pour le paiement des obligations arrivant à échéance, a indiqué la banque dans un communiqué repris par Reuters.

La nouvelle émission obligataire fait suite à un eurobond d'un milliard de dollars (880 millions d’euros) émis en octobre à 2015.

Le ministre des Finances, Seth Terkper, a indiqué dans un communiqué que le Ghana est devenu le second pays d'Afrique subsaharienne à émettre une obligation avec une maturité de 15 ans, ajoutant que l'émission a été sursouscrite à 100 pour cent, ce qui montre «
un grand appétit des investisseurs pour la dette ghanéenne
».

Le Ghana a déjà levé un milliard de dollars en septembre 2014 via un eurobond sursouscrit avec des offres atteignant trois milliards de dollars.

Cela a conduit l'agence de notation Moody's à baisser d'un cran la note souveraine du Ghana de «
B2
» à «
B3
», avec des perspectives négatives.

«
Le premier facteur à l'origine de la baisse de cette note est la détérioration de la solidité financière du Ghana, comme en témoigne l'augmentation significative du ratio de la dette publique, qui atteint 67,2 pour cent du PIB en 2014 contre 54,8 pour cent en 2013
», a expliqué Moody's dans un communiqué.

Les taux d'intérêt au Ghana sont parmi les plus élevés dans la région et sa dette publique totale se situe actuellement à environ 70 pour cent du PIB.