Le FMI approuve une facilité de crédit de 151,03 millions de $ en faveur du Bénin

11 avr 2017

La facilité de crédit s’inscrit dans un contexte de renforcement du système d’intermédiation financière et de préservation de la stabilité macroéconomique

Le conseil d'administration du Fonds Monétaire International a accordé un financement de 151,03 millions de dollars au Bénin dans le but de soutenir les réformes économiques et financières. Ce prêt, qui s'inscrit dans le cadre de la Facilité Elargie de Crédit (FEC) du FMI, est un accord triennal destiné au financement des secteurs public et privé du pays. Il s'agit, entre autres, de la mise en service de la centrale des risques, des efforts institutionnels de promotion de l'inclusion financière et économique des classes sociales les plus fragiles, de la préservation des équilibres macroéconomiques et extérieurs, et aussi de l'émergence d'un cadre fiscal incitatif afin de stimuler l'investissement. Selon Tao Zhang, directeur général adjoint et président par intérim du FMI, " malgré les répercussions de la conjoncture défavorable des pays voisins, l'économie béninoise a rebondi en 2016 et ses perspectives sont actuellement bonnes. L'inflation est restée à un niveau modéré et le déficit budgétaire a été résorbé, reflétant ainsi les efforts des autorités pour contenir les dépenses publiques face à la faiblesse persistante des recettes budgétaires." L'objectif du gouvernement est de renforcer la mobilisation des ressources domestiques et d'améliorer l'efficacité de la dépense publique, afin de dégager des lignes budgétaires davantage consacrées à l'investissement et aux dépenses prioritaires sociales tout en préservant la soutenabilité de la dette publique. Quant aux mesures prises pour développer le système d'intermédiation financière, dont la mise en œuvre effective de la centrale des risques et la promotion de l'inclusion financière, elles favoriseront une expansion saine du crédit et une croissance économique impulsée par le secteur privé. Par ailleurs, l'adoption effective du nouveau cadre institutionnel régional et le renforcement de la surveillance des institutions de microfinance sont essentielles pour l'amélioration du cadre régulatoire du système financier au Bénin. Conformément à la décision du conseil d'administration du FMI, 21,58 millions de $ seront déboursés immédiatement, tandis que le reliquat sera échelonné sur toute la durée du programme sous réserve de revues semestrielles.