Le financement des crédits à l'exportation est essentiel au développement de projets internationaux, selon le Nepad

02 sep 2016

L'institution estime qu'il permet aux financiers de développer des projets sachant que les risques sont couverts.

Les systèmes de financement des crédits à l'exportation pour développer de grands projets à travers l'Afrique peuvent atténuer les risques politiques et économiques, selon un représentant du Nouveau Partenariat pour le développement de l'Afrique (Nepad).

« Ces contrats sont structurés en tenant compte des obligations du gouvernement sud-africain et du gouvernement étranger où le projet sera développé. En utilisant des partenaires pour la gestion des risques à l'exportation, comme l'Export Credit Insurance Corporation of South Africa (ECIC), les financiers sont en mesure de développer des projets sachant que les principaux risques impliqués sont couverts », a déclaré Lynette Chen, cité par Engineering news.

Prenant la parole lors d'un atelier sur les partenariats public-privé (PPP) mercredi 31 août en Afrique du Sud, elle a déclaré que le Nepad a constaté que de plus en plus de projets en Afrique ont été structurés en utilisant ce type de système.

Prenant également la parole lors de l'atelier, Portia Gumbo-Dube, l'une des représentantes d'ECIC, a déclaré qu'une forte coordination institutionnelle était nécessaire entre institutions de financement du développement, banques commerciales, entrepreneurs et gouvernements afin de « corriger la répartition des risques ».