L'association des retraites du Botswana (BPS)

08 déc 2014
Pouvez-vous présenter BPS en quelques mots ? L'association des retraites du Botswana (BPS) est une organisation à but non lucratif, établie en 1994 dans le but de promouvoir l'organisation de la retraite pour les membres de fonds de pension et par extension pour tous, et d'agir ainsi comme un lobby entre ce secteur et les décideurs. BPS est dirigée par un comité composé d'experts de haut niveau de cette industrie travaillant au niveau de la gestion des fonds de pension et gérée par un Secrétariat (actuellement par Money Matters (Pty) Ltd). Quelles sont vos principales activités ? BPS organise trois (3) activités principales chaque année de projet :
  1. Des séminaires de base pour ses membres, qui fournissent des connaissances de base sur les objectifs et le fonctionnement du secteur des fonds de pension. Ces événements sont organisés deux fois par an dans des lieux isolés où l'accès à des informations de qualité est difficile. Ces séminaires sont gratuits et organisés entièrement aux frais de l'association.
  2. Des séminaires thématiques pour administrateurs, qui fournissent des connaissances avancées et des conseils sur les grands thèmes (y compris en matière de réglementation et de législation), centraux pour une gestion efficace et harmonieuse du secteur des fonds de pension. Ces événements sont également bisannuels.
  3. Une conférence annuelle, le point d'orgue des événements de l'association, offre un forum sur lequel tous les acteurs de ce secteur se retrouvent pour échanger leurs connaissances. Les affiliés, fournisseurs de services, régulateurs et décideurs se retrouvent à cette conférence pour échanger des informations et pour améliorer leur compréhension des points de vue locaux aussi bien qu'internationaux.
Quelles sont vos principales réalisations ? Notre principale fierté est la diffusion d'informations et de formations impartiales sur la manière de planifier sa retraite et sur ses avantages. Ces informations, habituellement disponibles uniquement pour les spécialistes, sont bien perçues et appréciées du grand public. Un autre de nos succès, plus ciblé et plus récent, est l'action de lobbying auprès de notre Régulateur qui a permis de revoir certaines directives sur les stratégies d'investissement - trop strictes pour notre secteur et susceptibles de minorer les retours pour nos membres. Pourriez-vous présenter certaines des difficultés auxquelles BPS est confrontée ? La stratégie de communication de BPS (notamment pour ses présentations) est affectée par la diversité des niveaux de connaissance des gérants de fonds lors de ses événements les plus techniques comme les séminaires avancés. Le niveau de participation du secteur: Malgré le fait que BPS s'adresse à tous les problèmes de son secteur, beaucoup de membres hésitent encore à devenir membre à part entière (membre payant). Ceci affecte notre relation avec le Régulateur qui ne nous considère pas comme entièrement représentatif de notre industrie. Des contraintes budgétaires, liées au problème précédemment cité, freinent notre capacité à développer un Secrétariat indépendant et à temps plein, qui pourrait augmenter les contacts directs avec les fonds de pension et offrir des services plus larges aux membres de ces fonds. Quel a été l'élément déclencheur pour créer une Association des retraites
?
Le développement de l'activité de ce secteur a constitué la principale force motrice pour la création de cette association, dès qu'il est devenu clair qu'une " voix " indépendante qui serait en mesure également de trouver les bonnes pratiques était nécessaire pour protéger les intérêts des intervenants. Quels sont les principales difficultés du secteur de la retraite au Botswana
?
Une faiblesse de la concurrence, en particulier pour la gestion des retraites. Il n'existe que 2 opérateurs pour le secteur entier, ce qui limite la concurrence dont pourraient bénéficier les consommateurs. Des avenues d'investissement. Notre petit marché et l'absence de partenariats public-privé ne propose aucune possibilité d'investissement répondant à la maturité à long terme du secteur des fonds de pension. Ceci trouve son expression dans le seuil maximum de 70 % limitant les investissements offshore.
Comment le Partenariat MFW4A pourrait-il soutenir l'action de BPS ? Par une assistance technique. Alors que les fonds plus importants peuvent développer des modèles adaptés à la structure de leur fonds (incluant la communication, le risque et l'investissement) la majorité des fonds ne répondent pas aux spécifications fixées par le Régulateur. Par l'organisation d'enquêtes - afin de vérifier certains problèmes " réels " entravant la gestion harmonieuse des fonds de pension par les personnes qui en sont responsables (administrateurs). En développant des solutions génériques (à partir des résultats d'enquêtes) pour réduire les frais de consultation pour les plus petits fonds.