L'Angola reporte jusqu'à nouvel ordre son émission obligataire de 1,5 milliard de dollars

02 oct 2015

Ce report est dû à des « conditions économiques difficiles ».

L'Angola a reporté l'émission d'un emprunt obligataire de 1,5 milliard de dollars (1,3 milliard d'euro) en raison de conditions économiques difficiles, a déclaré une source du ministère des Finances à Reuters le mercredi 30 septembre. Aucune nouvelle date d'émission n'a pour le moment été fixée pour cet emprunt, qui était initialement prévu entre le 25 septembre et 5 octobre. La source a déclaré que l'Angola fait face à une baisse des prix du pétrole ainsi qu'à une forte dévaluation de sa monnaie, le kwanza. Cette annonce intervient quelques semaines après que l'agence de notation américaine Standard & Poor's (S&P) a révisé à la baisse ses perspectives pour l'Angola, qui sont passées de stables à négatives. Elle a expliqué que cette révision reflète l'affaiblissement continu des positions budgétaires et extérieures de l'Angola depuis février 2015. La nation productrice de pétrole " a été frappée par la chute du cours des hydrocarbures, qui a conduit à des déficits budgétaires et extérieurs pour l'Angola en 2014, qui devraient continuer de se creuser en 2015, avant de ralentir légèrement à partir de 2016 ", selon S&P. La notation de crédit de la dette publique de l'Angola a été maintenue à " B+ ". Selon S&P, l'économie angolaise devrait croître de 3,5 pour cent en 2016, de quatre pour cent en 2017 et de cinq pour cent l'année suivante.