Lancement officiel de la banque d’investissement des pays du Maghreb

24 déc 2015

Elle est dotée d’un capital initial de 150 millions de dollars.

Le lancement officiel de la Banque maghrébine d’investissement et de commerce extérieur (BMICE) a eu lieu le 21 décembre à Tunis.

Ce projet, évoqué pour la première fois dans les années 1990, a été retardé plusieurs fois.

Doté d’un capital initial de 150 millions de dollars (137 millions d’euros), cet établissement aura pour mission de financer des projets communs aux cinq États membres de l’Union du Maghreb arabe (UMA - Maroc, Algérie, Tunisie, Mauritanie et Lybie).

Ces projets porteront sur les secteurs des infrastructures, des télécommunications, des transports et de l’électricité.

La banque devrait également permettre de renforcer l'économie intramaghrébine à travers des échanges commerciaux et d'améliorer la circulation des biens et des capitaux entre les pays de l'union.

La marge de progression est importante, puisque le taux des échanges entre ces cinq pays n'est actuellement que de trois pour cent, selon une étude réalisée par la Banque mondiale.

Toujours selon cette étude,
les pertes engendrées par cette faible intégration des échanges commerciaux s'élèveraient entre deux et trois pour cent du produit intérieur brut annuel de la région.