L'Afrique de l'Est championne de l'intégration régionale

11 avr 2016

Le rapport de l'Indice de l'intégration régionale en Afrique (IIRA) vient d'être publié.

L'Afrique de l'Est est la région la plus intégrée sur le continent, selon le nouveau rapport sur l'Indice de l'intégration régionale en Afrique (IIRA).

Fruit d'une coopération entre la Banque africaine de développement (BAD), la Commission de l'Union africaine (CUA) et la Commission économique pour l'Afrique (CEA), l'IIRA a pour but de collecter et de centraliser les données sur les impacts de l'intégration régionale et d'en donner une vue globale sur le continent.

« Cet indice IIRA est une grande première en Afrique (…), car s'il est reconnu que l'intégration régionale est un élément clé de la transformation économique, aucun mécanisme n'existait jusqu'ici pour mesurer systématiquement la façon dont les pays et les différentes régions d'Afrique agissent en la matière - jusqu'à la publication de ce rapport phare », indique l'AfDB dans un communiqué.

L'IIRA passe au crible 16 indicateurs couvrant cinq grands domaines : intégration commerciale, intégration productive, infrastructures régionales, libre circulation des personnes et intégration financière.

Les indicateurs en mesurent les aspects importants, comme la part du commerce intrarégional dans la totalité des échanges, calculée en pourcentage, ou la proportion des vols intrarégionaux - entre autres.

Le Kenya, l'Afrique du Sud, la Côte d'Ivoire et le Cameroun figurent parmi les pays les mieux notés.

Selon Fatima Haram Acyl, la commissaire chargée du Commerce et de l'Industrie de la CUA, les résultats indiquent que, malgré les progrès accomplis de 28 pays très performants dans les huit communautés économiques
régionales, la moyenne des résultats en matière d'intégration demeure dans la moitié inférieure de l'échelle de mesure.

« Il est temps que l'Afrique en tire des enseignements et qu'elle pousse l'intégration régionale toujours plus avant », a-t-elle conclu.