La NDIC offre une bouée de sauvetage aux institutions de microfinance en difficulté au Nigeria

17 juin 2013

La Nigeria Deposit Insurance Corporation (NDIC) a révélé qu'un plan de sauvetage pour les banques de microfinance (BMF) est en préparation.

La Nigeria Deposit Insurance Corporation (NDIC) a
révélé qu'un
plan de
sauvetage
pour
les banques
de
microfinance
(BMF)
est
en
préparation.

Umaru Ibrahim, directeur de l'organisation, a déclaré lors d'une conférence à Abuja cette semaine que le plan de sauvetage se présenterait sous la forme d'une aide financière qui pourrait afficher un taux d'intérêt minimum, rapporte Premium Times.

«
Nous devons apporter une aide financière aux BFM qui le méritent, en particulier celles qui connaissent des problèmes de liquidité
», a-t-il expliqué.

Cette annonce intervient quelques semaines après que la Banque centrale du Nigeria (CBN) ait prolongé le délai pour la mise en œuvre du nouveau cadre stratégique pour la microfinance au 31 décembre 2013.

Olufemi Fabamwo, un responsable de la CBN, a expliqué au journal This Day que l'objectif de ce délai est de «
donner plus de temps pour la levée de capitaux et les options de regroupement d'entreprises en vue de satisfaire les exigences de capital pour chaque catégorie de Banque de microfinance (BMF) et pour rationaliser les branches existantes
».

Les lignes directrices révisées ont été conçues pour aider à résoudre de nombreux problèmes rencontrés par le secteur, tels que les exigences de fonds propres et la répartition inégale des BMF dans le pays.