La KCB va ouvrir une banque d’investissement

04 avr 2011

La KCB a annoncé son intention d'ouvrir une banque d’investissement dans les trois prochains mois.

Selon Business Daily, cette initiative va permettre l’introduction d’une concurrence plus active au sein d’une industrie étant actuellement sous “l’emprise d’une poignée d’acteurs-clés”.
La KCB pourrait ainsi encaisser des frais de transactions en tant que négociateur dans un certain nombre de contrats de financement de projets. Selon le Directeur Général adjoint Peter Munyiri, le gouvernement Kenyan est actuellement à la recherche de fonds destinés à des projets d’infrastructures à haute intensité de capital, comme les routes, les chemins de fer et les barrages, influençant ainsi les futures dépenses publiques dans les projets de développement.
La banque reprendra ainsi son rôle de conseiller et d’intermédiaire sur les marchés financiers, après avoir pris une pause de presque 30 ans.
De retour dans ce secteur, elle pourra accéder aux revenus du marché secondaire des bons du Trésor, explique Business Daily.
De plus, la banque estime que ce changement lui permettra de prendre un rôle d'intermédiaire sur les marchés de dettes, alors que la communauté des états d'Afrique de l'est souhaite développer son marché commun.
KCB a pour but de devenir le principal fournisseur de solutions financières en Afrique, tout en maintenant une présence au niveau mondial.