La Côte d’Ivoire sélectionne l'ICD pour émettre 300 milliards de FCFA en sukuks

27 avr 2015

En tant qu’arrangeur principal, cette filiale de la Banque islamique de développement sera chargée de structurer l’opération.

La Côte d'Ivoire sélectionne l'ICD pour émettre 300 milliards de FCFA en sukuks. En tant qu'arrangeur principal, cette filiale de la Banque islamique de développement sera chargée de structurer l'opération. Le gouvernement ivoirien vient de sélectionner la Société islamique pour le développement du secteur privé (ICD) pour arranger une émission d'obligations islamiques (sukuks) d'une valeur de 300 milliards de francs CFA (458 millions d'euros). En tant qu'arrangeur principal, cette filiale de la Banque islamique de développement (BID) sera chargée de structurer l'opération, de sélectionner les différents intervenants, de coordonner et d'assurer la liaison avec les responsables gouvernementaux en vue de superviser l'ensemble du processus d'exécution du programme. Le projet sera exécuté en deux phases de 150 milliards de francs CFA chacune sur la période 2015 à 2020 et a pour objectif de financer des projets de développement. " La SID est déterminée à travailler en étroite collaboration avec le gouvernement de la République de Côte d'Ivoire pour assurer la réussite du programme. Notre objectif ultime est de développer le marché des capitaux selon les principes de la finance islamique en Côte d'Ivoire afin de résorber les besoins de financement pour les projets de développement ", a déclaré M. Khaled Al Aboodi, le directeur de l'ICD, cité par l'agence Ecofin. " Le programme de sukuks est en ligne avec l'objectif de la République de Côte d'Ivoire qui consiste à identifier des modes de financement alternatifs pour les projets de développement dont la mise en place faciliterait l'atteinte des objectifs de l'émergence économique d'ici 2020 ", a ajouté la ministre ivoirienne de l'Économie et des finances, Nialé Kaba. Le 17 mars dernier, l'agence Reuters rapportait que la Côte d'Ivoire et le Nigeria avaient lancé des négociations avec l'ICD dans le but de favoriser l'émission de sukuks. L'ICD a également annoncé que le Niger souhaite lui aussi émettre environ 150 milliards de francs CFA en obligations islamiques.