La Côte d’Ivoire mobilise plus de 380 millions d'euros sur le marché de l’UEMOA

20 mar 2014

Le gouvernement ivoirien a annoncé lundi dernier avoir levé en moins d’une semaine plus de 250 milliards de francs CFA (381,1 millions d’euros) sur le marché de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA).

Le gouvernement ivoirien a annoncé lundi dernier avoir levé en moins d’une semaine plus de 250 milliards de francs CFA (381,1 millions d’euros) sur le marché de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA). Cette somme a été mobilisée dans le cadre d'un emprunt obligataire ouvert à la souscription du 18 au 25 février 2014. Selon un communiqué du ministère ivoirien de l’Économie et des Finances repris par l'agence Ecofin,
il s’agit d’une performance «
historique
» dans la zone UEMOA, car «
jamais aucun pays n’avait réussi à atteindre ce niveau record de mobilisation de ressources sur le marché de l’UEMOA
». Le ministère estime que les résultats de cette levée de fonds témoignent de la bonne santé de l'économie ivoirienne, ainsi que de la crédibilité du retour de la Côte d’Ivoire sur le marché du monde de la finance. Cet emprunt obligataire est une première étape d'une plus large opération de levée de dette souveraine sur les marchés internationaux, qui vise à atteindre un total fixé à un milliard de dollars pour 2014. L'objectif est de financer les grands chantiers de développement prévus dans le cadre du plan de développement national 2012-2015. Le pays avait déjà lancé sur le marché financier de l'UEMOA un emprunt obligataire d'un montant de 91 milliards de francs CFA en novembre dernier, et un second emprunt en mai dernier qui avait généré près de 121 milliards de francs CFA, alors que la direction générale de la Comptabilité publique et du Trésor cherchait à lever 93 milliards de francs CFA.