La CBN augmente les réserves obligatoires des banques afin de préserver la valeur du naira

24 jan 2014

La Banque centrale du Nigeria (CBN) a augmenté de 50 à 75 pour cent le taux des réserves obligatoires, le pourcentage des dépôts que les banques doivent conserver sous forme de liquidité.

La Banque centrale du Nigeria (CBN) a augmenté de 50 à 75 pour cent le taux des réserves obligatoires, le pourcentage des dépôts que les banques doivent conserver sous forme de liquidité. L'annonce a été faite mercredi 22 janvier par le gouverneur Mallam Sanusi Lamido Sanusi, qui durcit ainsi sa politique monétaire. Préoccupé par l'appauvrissement continu du compte d'excédent de pétrole brut (Excess Crude Account), il a expliqué que la CBN devait agir pour empêcher le Naira de poursuivre sa baisse, rapporte Vanguard. «
Cette absence de réserve budgétaire a augmenté notre dépendance aux flux de portefeuille, ce qui constitue le risque principal d’instabilité du taux de change, surtout en cette période d'incertitude en matière de flux de capitaux et de prix du pétrole
», a-t-il expliqué. Le gouverneur a également noté que les réserves sont tombées à 42,85 milliards de dollars (30,9 milliards d’euros), ce qui représente une diminution de 2,23 pour cent par rapport à décembre 2012. Il a exhorté les «
autorités fiscales à bloquer les fuites de revenus et à reconstruire les économies budgétaires afin de soutenir la confiance des investisseurs et de préserver la valeur du naira ».