La BEAC annonce une série de mesures contre le blanchiment des capitaux

27 sep 2013

La Banque des États de l'Afrique Centrale (BEAC) a annoncé une série de mesures visant à résoudre le problème de la circulation de fonds suspects dans son espace économique.

La Banque des États de l'Afrique Centrale (BEAC) a annoncé une série de mesures visant à résoudre le problème de la circulation de fonds suspects dans son espace économique. Le gouverneur de la BEAC, Lucas Abaga Nchama, a expliqué que la banque centrale a pour ambition de se mettre en conformité avec les standards internationaux en matière de blanchiment des capitaux et de lutte contre le financement du terrorisme. «
Nous avons pris l'initiative d'inviter les agences nationales d'investigations financières de la sous-région afin de nous assurer que dans notre gestion, nous faisons efficacement notre travail pour limiter les ravages de ce phénomène dans notre espace économique
», a-t-il déclaré, cite par Africa Info. La BEAC va ainsi améliorer la collaboration et la concertation avec les institutions compétentes en matière de lutte contre le blanchiment des capitaux et de financement du terrorisme en zone CEMAC, et s'est engagée à renforcer les moyens informatiques de vigilance, de détection et de traçage des opérations suspectes.