La Banque centrale de Tanzanie réforme le système de protection des dépôts

04 fév 2013

La Banque de Tanzanie (BoT) entreprend actuellement des réformes pour améliorer le système national d'assurance des dépôts (DIS) du pays, afin de renforcer la confiance dans le secteur bancaire après plusieurs années de crise économique.

La Banque de Tanzanie (BoT) entreprend actuellement des réformes pour améliorer le système national d'assurance des dépôts (DIS) du pays, afin de renforcer la confiance dans le secteur bancaire

après plusieurs années de crise économique. L'objectif du DIS est de protéger les petits déposants contre d'éventuelles pertes en cas de faillite d'une institution bancaire. Dans le cadre de la mise à niveau du système, le plafond du montant couvert a été rehaussé, passant de 500,000 Sh (€ 230) à 1.5 millions Sh. Le BOT envisage également la mise en place d'une institution indépendante avec mandat élargit, chargée de l'assurance des dépôts. Le sous-gouverneur de la Banque de Tanzanie (BoT) Lila Mkila, a déclaré que la Korea Deposit Insurance Corporation (KDIC) fournit actuellement une assistance technique, rapporte le Tanzania Daily News. M. Mkila a demandé à la KDIC ainsi qu'au gouvernement coréen d'étendre cette assistance au secteur des TIC afin d'aider la BOT à identifier un logiciel financier et opérationnel approprié. Le PDG de la Banque postale de Tanzanie, Sabasaba Moshingi, a déclaré au Daily News que ces réformes "sont les bienvenues care elles renforceront
la confiance des déposants, avec l'objectif ultime d'attirer plus d'épargne dans les banques".