La Banque Centrale d'Algérie somme les banques d'installer des agences à travers le territoire

18 juin 2012

Une étude récente réalisée par l’Union des banques maghrébines (UBM) révèle que le marché algérien est celui qui couvre le moins la demande de services bancaires au Maghreb.

Une étude récente réalisée par l’Union des banques maghrébines (UBM) révèle que le marché algérien est celui qui couvre le moins la demande de services bancaires au Maghreb. La Tunisie est classée en première position avec un point bancaire pour 9 530 habitants, le Maroc possède un point pour 12 540 habitants alors qu’en Algérie on recense un point bancaire pour 25 000 habitants. Quelques mesures ont été mises en place par les pouvoirs publics pour remédier à cette situation, avec notamment l’ouverture en cours de filiales des banques publiques au niveau de chaque wilaya (région) en Algérie, rapporte La Tribune. Cependant, la Banque mondiale estime que les réformes qui touchent ce secteur sont sur la bonne voie mais elle a recommandé d’accélérer le processus, afin d'obtenir rapidement une présence des agences bancaires sur tout le territoire national. "La Banque d’Algérie nous a bien fait comprendre qu’elle veut qu’on ouvre des agences dans les villes de l’intérieur du pays, mais pas dans la capitale (…) mais dans les villes où il y a très peu d’agences", a déclaré une source citée par le site web TSA Algérie. Cependant, un banquier qui requiert l’anonymat a expliqué à l'agence de presse Ecofin que "pour ouvrir une agence dans une ville de l’intérieur, il faut trouver des clients pour la rentabiliser. Or, en dehors des quatre grandes villes qui sont Alger, Oran, Annaba et Constantine, il y a très de peu de PME ailleurs… On ne peut pas ouvrir une agence juste pour accueillir des clients particuliers qui viennent ouvrir un compte chèque". De plus, les banques critiquent la lenteur de la procédure d’autorisation d’ouverture de nouvelles agences par la Banque d’Algérie, rapporte le journal Liberté Algérie. Dans son dernier rapport annuel publié durant l'été 2011, BNP Paribas El-Djazair annonce 58 agences opérationnelles mais encore 13 agences en attente d’agrément.