La Banque Africaine de Développement s'engage pour le développement des infrastructures

10 aoû 2012

La Banque Africaine de Développement (BAD) envisage de lever des fonds auprès des banques centrales africaines par le biais d'obligations afin de financer plusieurs travaux d'infrastructures sur le continent.

La Banque Africaine de Développement (BAD) envisage de lever des fonds auprès des banques centrales africaines par le biais d'obligations afin de financer plusieurs travaux d'infrastructures sur le continent. Selon Donald Kaberuka, président de l'institution, cette stratégie pourrait générer plus de 17, 8 milliards d'euros, rapporte Vanguard. Les banques centrales devront remettre à la BAD un pourcentage de leurs réserves de change en échange des obligations, mais M.Kaberuka estime que les états qui prendront part à ce programme obtiendront un bon retour sur investissement. Les financements seront en effet alloués à des projets d'infrastructures à forte valeur ajoutée, tels que des aéroports ou des ports, qui stimuleront le développement économique du continent. "Le temps est venu pour nous africains de puiser dans les réserves des pays émergents " a déclaré Mr Kaberuka. Cependant, il estime que l'Afrique devrait d'abord puiser dans ses propres ressources. L'idée sera évoquée
durant la prochaine réunion du Fond Monétaire International qui se déroulera plus tard cette année au Japon.