La Banque Africaine de Développement et le Partenariat La Finance Au Service de l'Afrique organisent une Semaine sur la finance numérique

27 sep 2016

La première Semaine de la finance numérique (DFW) de la BAD s'est déroulée du 19 au 22 septembre 2016 dans l'immeuble CCIA à Abidjan.

DFW a réuni des personnels bancaires et des orateurs de la Central Bank of Nigeria, de CGAP et de la Gates Foundation pour examiner la manière dont les canaux numériques comme les téléphones portables offrent une chance exceptionnelle pour développer l'inclusion financière en Afrique. Des opérateurs du secteur privé comme Cellulant, MTN, Kopo Kopo, Advans, Bima et Leapfrog on expliqué comment les services financiers numériques permettent de mettre en place des règlements, des crédits et des services d'assurance pour des segments de la population habituellement exclus des services financiers traditionnels sur tout le continent africain. Des employés de OSAN, OITC, ONEC et ONRI ont rejoint OFSD et le Partenariat MFW4A pour discuter du rôle de la Banque dans le soutien à la croissance des services financiers numériques, ainsi que pour présenter les projets que la Banque a mis en place pour soutenir ces technologies dans le but d'améliorer la vie en secteur rural, en donnant aux agriculteurs l'accès aux terminaux de base ainsi que l'accès à l'énergie et à l'information. Lors des discussions, les participants ont admis que les services financiers numériques sont en mesure de soutenir les objectifs du Hi-5 et de transformer la vie des populations à travers l'Afrique. Ils ont reconnu le besoin de supprimer les entraves aux déploiement de services DFS en améliorant les réglementations, l'infrastructure, la sécurité des transactions en ligne, l'information et la protection des consommateurs, ainsi que l'accès à la finance pour les entreprises fintech en Afrique. Lors de son discours de clôture, M. Stefan Nalletamby, Vice-Président Ag de l'OIVP, a dit que les discussions lors de cet événement avaient renforcé la conviction de la Banque que cette révolution technologique offre des possibilités uniques d'améliorer la vie des populations pauvres. Il a invité les divers services travaillant dans ce domaine à le faire dans l'esprit de La banque. Enfin, M. Nalletamby a rappelé aux participants la nécessité de placer l'utilisateur final, en particulier s'il est pauvre et vulnérable, au centre de tout ce qu'ils entreprennent en matière de SFN afin de pouvoir exploiter au mieux leur potentiel. ____________________________________________________________________

Vous pouvez accéder aux différentes présentations ici

Vous pouvez également télécharger les photos ici