La BAD et le Japon signent un accord de prêt de 300 millions de dollars pour soutenir le secteur privé africain

17 sep 2014

La Banque africaine de développement (BAD) et le Japon ont signé le 12 septembre dernier un prêt concessionnel de 300 millions de dollars (231,7 millions d’euros) pour l’appui au secteur privé en Afrique.

La Banque africaine de développement (BAD) et le Japon ont signé le 12 septembre dernier un prêt concessionnel de 300 millions de dollars (231,7 millions d’euros) pour l’appui au secteur privé en Afrique. Cette signature s’inscrit dans le cadre de l’initiative EPSA, annoncée par le gouvernement japonais lors du Sommet du G8 tenu à Gleneagles en 2005. Il s’agit selon la BAD d’une initiative «
innovante multi-donateurs et multi-composantes visant à mobiliser des ressources et à mettre sur pied des partenariats de développement appuyant la Stratégie de la Banque pour le développement du secteur privé
». Les modalités de mise en œuvre de l’Initiative ont trois composantes
: l’installation accélérée de cofinancement pour le secteur public, le Fonds d’assistance au secteur privé africain (FAPA), et les prêts au secteur privé. La signature de ce prêt concessionnel fait suite à l’annonce faite par le Premier ministre japonais Shinzo Abe quelques mois plus tôt de doubler l’engagement de son pays pour le compte d’EPSA, de 1000 à 2000 millions de dollars sur les trois prochaines années.