La BAD approuve une participation de 24 millions de dollars au sein de la BDAE

23 jan 2013

La Banque africaine de développement (BAD) a approuvé le 15 janvier dernier une participation de 24 millions de dollars (18 millions €) à la Banque de développement de l’Afrique de l’Est (BDAE).

Selon l'Institution, un montant de dix millions de dollars (7.5 millions €) sera notamment "soldé" sous forme de capital appelable. La BDAE est une banque sous-régionale de développement appartenant aux quatre Etats membres qui sont le Kenya, l’Ouganda, la Tanzanie et le Rwanda. Il s'agit pour la BAD de renforcer
le bilan de cette institution et contribuer à améliorer sa cote de crédit internationale, afin notamment de soutenir le développement du marché des capitaux, la génération de recettes pour les gouvernements et les échanges avec l’étranger. L'objectif sur le long terme est de stimuler le développement économique et les possibilités d’emploi dans la région. En plus de fournir de nouvelles ressources à la BDAE, le projet devrait contribuer à améliorer la qualité du capital exigible de la banque, qui est un facteur majeur de sa cote de crédit. Avec sa présence sur le terrain et la connaissance locale du marché d'Afrique de l'Est, la BDAE devrait par ailleurs offrir
un canal privilégié à la BAD pour atteindre ses clients finaux, y compris les PME.