Kenya : un projet de loi pour plafonner les taux d'intérêt bancaires

19 fév 2016

La banque centrale estime cependant que ce contrôle des taux serait « nuisible et inefficace ».

Les députés kenyans, à travers un projet de loi déposé par le député John Sirisia Waluke, cherchent à plafonner les taux d'intérêt bancaires à cinq pour cent au-dessus du taux de la Banque centrale, qui est actuellement fixé à 11,5 pour cent. Ce projet de loi a été soumis après la publication par le régulateur la semaine dernière des taux de chaque banque commerciale, ce qui a révélé que ces dernières pratiquent des taux jusqu'à trois fois le taux de référence. Les députés estiment que les banques ont ignoré les demandes répétées de la Banque centrale du Kenya (CBK) d'abaisser le coût de leurs prêts, alors qu'elle a abaissé son taux à plusieurs reprises. Cependant, le gouverneur de la CBK, Patrick Njoroge, estime que ce contrôle des taux d'intérêt serait " nuisible et inefficace ", rapporte le Daily Nation. Il a sommé le Parlement de donner aux banques plus de temps pour abaisser leurs taux plutôt que d'imposer des plafonds, estimant que le marché va forcer les banques à réévaluer le prix de leurs prêts. " En ce moment, les banques sont sous une pression intense provenant de la population, de vous (les députés) et de nous en tant que régulateur. Elles ont des marges importantes, mais devront s'ajuster ou risquer de perdre des parts de marché ", a-t-il déclaré. Il redoute qu'un plafond sur les taux d'intérêt encourage un système informel où les banques abandonneraient les prêts risqués et rationneraient le crédit, ce qui pourrait conduire à l'émergence d'usuriers.