Kenya : nouvelle étape dans le dédommagement des déposants d’Imperial Bank

30 déc 2016

10 pour cent sont garantis pour les dépôts supérieurs à 200 000 Ksh

Imperial Bank s'est effondrée et un total de 87 milliards de Ksh (850 millions de dollars) de dépôts et a été mise sous séquestre en octobre 2013. Cette faillite était en grande partie due à des irrégularités et des pratiques malhonnêtes qui ont exposé les déposants, les créanciers et le système bancaire à un risque de crédit. Cette semaine, la société d'assurance-dépôts du Kenya (KDIC), la structure de défaisance de la Banque centrale du Kenya (CBK), a déclaré que les grands déposants auront accès à une partie de leurs économies, bloquées depuis les difficultés de la banque. Le dédommagement est intégral pour les dépôts inférieurs à 200 000 Ksh (2 000 $) ; au-delà, les déposants obtiendront au maximum 10 pour cent de leurs dépôts. " Les déposants vérifiés pourront avoir accès à ces fonds par l'entremise de la Banque NIC comme ce fut le cas lors des versements de juillet 2016. Toute nouvelle demande doit être déposée et traitée par la Banque NIC ", a déclaré la KDIC dans un communiqué.