Kenya : les Saccos pourraient bientôt entrer en bourse

09 juin 2016

L’Autorité des marchés financiers du Kenya travaille actuellement sur le projet.

La Capital Markets Authority (CMA) a demandé à la Banque mondiale de l'aider à mettre en place un over-the-counter (OTC) pour les Coopératives d'épargne et de crédit (Saccos) du Kenya et leur permettre d'entrer sur la bourse de Nairobi." Nous travaillons sur un projet, en collaboration avec une équipe de la Banque mondiale, qui aidera les Saccos et les moyennes et grandes entreprises avec actionnariat diversifié et qui ne sont pas cotées, à entrer en bourse ", a déclaré Paul Muthaura, chef de direction à la CMA, cité par le journal The East African. "Nous sommes à la recherche d'un régime transitoire pour les Saccos, une sorte de plateforme OTC, avant de pouvoir les faire complètement entrer sur le NSE ", a-t-il ajouté. Le programme d'entrée en bourse des Saccos fait partie de l'initiative de la Banque mondiale " First Initiative ", qui vise à renforcer les secteurs financiers des pays. L'Alliance coopérative du Kenya (CAK), qui chapeaute les Saccos du Kenya, a déclaré qu'une entrée au NSE aiderait les Saccos à céder leurs parts dans les institutions dans lesquelles elles ont été actionnaires pendant une longue période. " Nous sommes à la recherche d'un marché secondaire pour que les Saccos puissent échanger leurs actions sur le NSE. Nous sommes en discussions avec les régulateurs pour une plateforme à créer sur l'échange qui permettra aux Saccos d'acheter et de vendre des actions entre elles ", a déclaré Daniel Marube, le directeur général de la CAK. Les Saccos ont été créés dans le but de stimuler les économies rurales et de fournir des prêts aux kenyans pour améliorer leurs revenus et leurs moyens de subsistance. Environ 7000 Saccos sont actuellement enregistrées.