Fitch confirme la viabilité des banques nigérianes

19 juil 2016

Cependant, la qualité des actifs bancaires continue de faiblir.

Fitch Ratings a confirmé les notes de viabilité de toutes les banques nigérianes, ainsi que les notes de défaut émetteur de huit banques commerciales dans le pays.Cependant, l'agence de notation de crédit a déclaré que la qualité des actifs bancaires continue de faiblir, avec les prêts non performants (PNP) représentant 6,2 pour cent de tous les prêts en mars 2016. " Les créances improductives dans le secteur pétrolier sont également en hausse, mais la plupart des larges prêts non performants sont en cours de restructuration " a déclaré Fitch, ajoutant que " la baisse soutenue des prix du pétrole et les perturbations répétées de la production dans le delta du Niger pourraient causer une hausse plus spectaculaire des PNP ". Intervenant lors de la récente conférence African Petroleum Congress and Exhibition (CAPE VI) à Abuja, Adeola Adenikinju, professeur d'économie à l'Université d'Ibadan, a déclaré que les compagnies du secteur de l'énergie pourraient avoir des difficultés à rembourser leurs prêts du fait de la baisse récente des prix du pétrole. " Si rien n'est fait pour remédier à cette situation, les banques pourraient faire faillite. Certaines banques sont exposées au secteur de l'énergie, du pétrole et de l'électricité. Certaines de ces entreprises ne produisent plus, alors que les intérêts sur les prêts augmentent, rendant plus difficile le remboursement de ces prêts " a-t-il déclaré, cité par Vanguard. Mais Dolapo Oni, spécialiste de l'énergie au sein d'Ecobank, a déclaré que la situation actuelle est différente de la crise financière de 2009 : " Certains prêts seront certes restructurés et les paiements rééchelonnés pour tenir compte de l'évolution des revenus des entreprises pétrolières. Mais aujourd'hui, le secteur bancaire est mieux capitalisé, et les banques connaissent mieux l'industrie des hydrocarbures ".