Des changements sont prévus dans l’industrie ougandaise de l’assurance

15 juil 2011

La Commission de l’Assurance de l’Ouganda prévoit de mettre en place quelques changements dans le secteur de l’assurance ougandais.

C’est dans un discours prononcé lors d’une récente réunion réunissant les PDG de l’industrie que le Commissaire des assurances Ibrahim Kaddnabbi Lubega a expliqué que des changements étaient nécessaires afin d’accélérer les règlements de réclamations, rapporte le Daily Monitor. Afin de pouvoir accomplir cela, l’organisation entrevoit la possibilité d’une augmentation du capital versé minimum demandé par les compagnies d’assurance. Les fournisseurs ougandais ont actuellement besoin d’un capital versé d’un milliard de Shillings (€275,653), tandis que ceux du Kenya ont besoin de 150 millions de Shillings kenyans, soit 4.2 milliards de shillings ougandais. Ce changement devrait encourager les fusionnements, renforcer le secteur et permettre au pays d’être plus compétitif face au marché de la Communauté Est-africaine. "Il est difficile pour une compagnie d’assurance originaire d’Ouganda d’investir en dehors des frontières en raison du faible capital versé", a déclaré M. Lubega. La Commission de l’Assurance d’Ouganda possède plusieurs objectifs comme la supervision et la régulation du secteur de l’assurance du pays.