Burundi : Le gouverneur de la Banque Centrale annonce une révision de la loi bancaire

28 avr 2014

Une révision de la loi bancaire de 2003 est nécessaire pour assurer la stabilité financière du pays, a déclaré le gouverneur de la Banque de la République du Burundi (BRB), Jean Ciza.

Une révision de la loi bancaire de 2003 est nécessaire pour assurer la stabilité financière du pays, a déclaré le gouverneur de la Banque de la République du Burundi (BRB), Jean Ciza. Lors d'un atelier de validation du projet de révision de la loi bancaire mardi dernier à Bujumbura, M. Ciza a expliqué que la législation doit refléter le dynamisme induit par les récents événements ainsi que les innovations qui ont affecté le système financier au Burundi et à l'échelle internationale, rapporte l'agence de presse Xinhua.
«
On a recommandé à la BRB d'entreprendre une réforme des lois et règlements régissant l'activité bancaire en vue de les mettre en conformité avec les principes de Bâle (…) Ainsi, la présente révision de la loi bancaire répond-elle, entre autres, à cette recommandation
», a-t-il déclaré. La législation doit également selon lui refléter les innovations liées au développement de la monnaie électronique, du transfert d'argent par téléphone, des paiements électroniques et de la télécompensation. «
Ces moyens et systèmes de paiement se développent avec une telle vitesse que la réglementation de ces nouveaux instruments vient après coup, finalement pour consacrer une pratique déjà existante. La loi bancaire devra les rattraper et même les devancer pour qu'ils puissent continuer à se développer dans un cadre bien régulé et réglementé
», a souligné le gouverneur de la BRB. Enfin, la révision prendra en compte le besoin d'harmoniser les règles et pratiques de supervision avec les autres États de la Communauté Est-Africaine (EAC).