Bénin : 10 millions d’euros pour dynamiser le secteur de la microfinance

04 jan 2016

Le gouvernement souhaite contribuer à l'autonomisation des jeunes et des femmes.

Le Bénin va débloquer environ 6,5 milliards de francs CFA (9,9 millions d’euros) en 2016 pour dynamiser le secteur de la microfinance.

Il s'agit notamment de contribuer à l'autonomisation des jeunes et des femmes, a appris l'agence Xinhua auprès du ministère béninois de la microfinance.

L'initiative a également pour objectif de promouvoir des initiatives d'autonomisation, de développer une micro-finance professionnelle et de renforcer les capacités institutionnelles et de coordination.

Selon des experts cités par Xinuha, il y a un regain d'intérêt pour la microfinance au Bénin, car les banques commerciales représentent plus de 90 pour cent de l'actif total du secteur financier et ont une clientèle limitée et concentrée dans les zones urbaines.

Le gouvernement continue ainsi sur sa lancée après le succès du programme « Microcrédits aux plus pauvres », qui a permis à plus d'un million de personnes de sortir de la pauvreté entre 2008 et 2013, selon Thibaut Assogba, enseignant-chercheur en économie à Cotonou.

Ce programme a permis aux populations les plus pauvres d'emprunter avec un taux effectif de deux pour cent destinés à couvrir les charges qui accompagnent ce programme.

Pour Thibaut Assogba, le secteur béninois de la microfinance s'est imposé au cours de ces dernières années comme un outil adéquat de lutte contre la pauvreté du fait de sa proximité des couches vulnérables de la population et de la souplesse de ses conditions d'accès.

Selon les résultats du recensement commandité par l'Agence Nationale de Surveillance des Structures Financières Décentralisées en 2011, le pays compte 721 institutions de microfinance qui servent une clientèle estimée à 2,3 millions de personnes.