Angola : La BNA veut que 30 % de la population accède aux services bancaires d'ici fin 2013

09 oct 2013

La Banque de réserve nationale (BNA) s'est engagée à améliorer l'accès aux services bancaires en Angola.

La Banque de réserve nationale (BNA) s'est engagée à améliorer l'Angola. Elle a identifié plusieurs problèmes qui freinent le développement des services financiers dans le pays, dont l'absence de documents d'identification personnels, la faiblesse des revenus ainsi qu'un réseau bancaire intérieur limité, selon un communiqué de presse de la banque centrale publié par l'agence d’information Angop. L'institution veut contribuer à la réalisation d'un taux de bancarisation de 30 pour cent d'ici la fin de l'année 2013 en Angola, alors que ce taux était de 23 pour cent en 2012. Pour atteindre cet objectif, la BNA a l'intention de reprendre en novembre son programme d'éducation financière, estimant que «
l'éducation est un facteur clé d La BNA a lancé un programme financier innovant en 2012 appelé Bankita, qui offre aux participants la possibilité d'ouvrir un compte bancaire avec seulement 100 kwanzas (0,80 €), et de gagner 60 kwanzas pour chaque 100 kwanzas placés sur le compte, 30 jours après que le dépôt ait été effectué. L'accès au crédit, bien que faible, s'est amélioré au cours des dernières années en Angola. Le pourcentage de la population possédant une carte de crédit est notamment passé de deux pour cent en 2005 à 11 pour cent en 2010, selon le site de Perspectives économiques en Afrique.