Algérie : La Banque centrale va renflouer les caisses des banques

11 jan 2016

Ce n'était pas arrivé depuis 2001.

La Banque centrale d'Algérie a annoncé son intention d'injecter dès février des liquidités pour renflouer les caisses des banques du pays, qui ont vu leurs ressources diminuer de façon significative en 2015.

Le système financier a été touché par la baisse drastique des cours du pétrole (-44 pour cent entre juin et décembre 2014), qui a eu des effets induits immédiats sur l’économie algérienne.

Celle-ci est en effet fortement dépendante du secteur des hydrocarbures, qui représentent 58 pour cent des recettes budgétaires et 28 pour cent du PIB, selon des chiffres de la Banque africaine de développement.

Fin septembre 2015, la liquidité globale des banques s’est ainsi établie à 1 828 milliards de dinars (15,3 milliards d’euros) contre 2 730 milliards en 2014.

La banque centrale estime que le rythme d’expansion des crédits à l’économie ne semble pas être « soutenable » sans le recours de certaines banques au refinancement auprès de la Banque d’Algérie.

« Les banques n’ont pas eu recours à la Banque centrale pour se refinancer depuis 2001 », a déclaré le gouverneur de la Banque d’Algérie, Mohammed Laksaci, cité par l’agence APS.

Il a ajouté qu’une opération d’audit des banques sera bientôt mise en place afin d’évaluer la résilience des banques et leur capacité à faire face aux chocs externes.