Algérie: Création d'une nouvelle instance indépendante pour développer le secteur de la monétique

08 nov 2012

Le secteur financier algérien va bientôt être doté d’une entité de régulation monétique indépendante.

Elle assurera la supervision du système de paiement électronique et remplacera la Société des transactions interbancaires et de la monétique (Satim). Ce projet a été approuvé par le ministère des Finances, a déclaré à l'agence de presse APS le président de l'Association des banques et des établissements financiers (Abef), Djamel Bessaâ, qui estime que l'accroissement du nombre d'intervenants dans la place financière et commerciale nécessite une séparation de la mission purement commerciale de la monétique et celle de la supervision. "La feuille de route élaborée par les experts avec une assistance étrangère en vue de mettre en place cet organe de supervision a été validée, dans un premier temps, par l'Abef qui l'a soumise, par la suite, à l'appréciation des autorités monétaires et au ministère des Finances qui l'ont approuvée". Cette nouvelle instance favorisera la mise en place de mesures incitatives visant à accélérer le développement du système monétique en Algérie, notamment par l'utilisation de terminaux de paiement électronique (TPE). Elle permettra
également de définir le mode de fonctionnement de la monétique ainsi que les règles de sécurité à mettre en place.