Afrique : Les transactions de capital-investissement en forte croissance

03 nov 2014

La valeur des transactions de capital-investissement (CI - Private Equity) en Afrique a plus que doublé (137 pour cent) au cours du premier semestre 2014 par rapport à la même période l'an dernier, selon une nouvelle étude.

La valeur des transactions de
capital-investissement
(CI - Private Equity) en Afrique a plus que doublé (137 pour cent) au cours du premier semestre 2014 par rapport à la même période l'an dernier, selon une nouvelle étude.

«
L'intérêt croissant des grands fonds est le résultat de l'augmentation de la tolérance au risque, mais aussi parce que ces derniers voient d'autres fonds investir en Afrique
», estime le cabinet d'avocats Freshfields Bruckhaus Deringer, qui a mené l’étude.

Les Fonds de CI mondiaux ont complété 15 transactions d'une valeur collective de 1,5 milliard de dollars (1,2 milliard d'euros) entre le 1er janvier 2014 et le 30 juin 2014, alors que dix transactions totalisant 621 millions de dollars ont été effectuées sur la même période en 2013.

En outre, les entreprises de CI nationales et internationales ont investi 4,26 milliards de dollars l'an dernier, un record depuis la crise financière mondiale.

Pervez Akhtar, associé chez Freshfield, a déclaré que le marché du CI s'est calmé lors de la récession, mais reprend maintenant parce que de nombreuses entreprises ont des capitaux qui ne sont pas déployés.

Il a ajouté que ces dernières sont à la recherche de nouveaux marchés qui leur donneront des opportunités de booster leur développement, ajoutant que certains rendements en Afrique sont «
stupéfiants
» par rapport à ceux des économies développées.

«
Il y aura certainement encore quelques obstacles sur la route, comme il y en a toujours eu dans les marchés émergents. Mais bien
que le risque politique en Afrique reste toujours présent, les transactions deviennent plus faciles à réaliser en Afrique. Les banques comprennent de mieux en mieux le marché et les autorités financières sont de plus en plus familières avec les investisseurs de CI
», conclut le rapport.ADNFCR-2976-ID-801757969-ADNFCR