Afrique : les envois de fonds bientôt faits via les mobiles

29 déc 2016

La finance mobile simplifie la vie

La finance mobile simplifie la vie de ses usagers. Dans le monde entier, plus de 400 millions de comptes sont déjà enregistrés. Sur le continent, elle permet à beaucoup d'accéder aux services financiers pour la première fois et facilite les envois de fonds de la diaspora, transferts qui jouent un rôle important dans de nombreuses économies africaines. En effet, la finance mobile offre un moyen instantané, pratique et totalement sécurisé de recevoir des envois de fonds vitaux sur votre téléphone : plus besoin de prendre le bus pour aller au bureau de change, plus de files d'attente et davantage de sécurité quand on reçoit une grosse somme d'argent. Depuis janvier 2016, WorldRemit et le groupe sud-africain MTN, leader des opérateurs de télécommunications, ont lancé les transferts monétaires instantanés de l'étranger vers les comptes mobiles MTN. Ceux-ci ont connu un énorme succès, à l'instar des autres services financiers mobiles ces dernières années. L'Ouganda, déjà connu pour l'appétit de ses consommateurs pour les nouvelles technologies, est à l'avant-garde des envois de fonds mobiles. Selon la Banque mondiale, 1 099 milliards de dollars ont été transférés vers ce pays par les Ougandais à l'étranger en 2016, soit 4 pour cent du PIB. Environ 6 millions d'adultes ougandais possèdent un compte dans une institution financière formelle (soit 0,16 pour cent de la population), un chiffre qui n'a pas beaucoup changé au fil des ans. En revanche, la finance mobile a connu une croissance spectaculaire : 21 millions de comptes sont d'ores et déjà détenus par une majorité d'adultes ougandais. En un an, les clients ougandais de WorldRemit ont réalisé 20 000 transferts vers les comptes mobiles locaux ; et 100 nouveaux clients s'inscrivent chaque mois. En fait, 77 pour cent de tous les transferts de WorldRemit vers l'Ouganda se font maintenant via des comptes mobiles.