Afreximbank alloue plus de 72 millions d’euros au secteur bancaire zimbabwéen

28 mar 2014

La Banque africaine d'import-export (Afreximbank) a alloué un prêt de 100 millions de dollars (72,4 millions d’euros) au Zimbabwe le 22 mars dernier afin de relancer les prêts interbancaires et d’éviter une crise de liquidités aux guichets.

La Banque africaine d'import-export (Afreximbank) a alloué un prêt de 100 millions de dollars (72,4 millions d’euros) au Zimbabwe le 22 mars dernier afin de relancer les prêts interbancaires et d’éviter une crise de liquidités aux guichets.
«
C'est un fait bien connu que le secteur bancaire zimbabwéen et plus généralement toute l'économie sont actuellement confrontés à de graves problèmes de liquidités
», a déclaré le président d'Afreximbank, Jean-Louis Ekra, cité par l'agence de presse Ecofin. «
Cette situation rend difficile l'accès au financement de nombreuses entreprises, notamment les PME, à des coûts abordables
», a-t-il ajouté, indiquant que le prêt doit permettre de «
déclencher le redémarrage des prêts interbancaires
». En dépit de dépôts à long terme ayant plus que doublé en 2012, les banques ont du mal à répondre à la demande croissante des divers secteurs de l'économie, selon un récent rapport du cabinet de recherche MMC Capital. «
Malgré une amélioration remarquée dans la composante à long terme des dépôts de 9,6 pour cent en décembre 2011 à 20,65 pour cent en décembre 2012, la capacité des banques à consentir des facilités à long terme aux divers secteurs de l'économie reste limitée, car la demande de crédit dépasse l'offre
», explique l'étude. Bien que les dépôts bancaires aient augmenté depuis la dollarisation en 2009, la plupart sont de nature transitoire en raison des faibles revenus disponibles, rapporte le journal The Standard. La nature courte des dépôts ainsi que les risques élevés de liquidité
qui lui sont
associés conduisent les banques à ne prêter qu'à court terme, selon le rapport.