Accès au crédit: Le gouvernement rwandais en passe d'atteindre ses objectifs

30 aoû 2012

Le gouvernement rwandais semble en passe d'atteindre ses objectifs pour 2017 en matière d'accès au crédit, alors que près de trois quarts des rwandais ont actuellement accès aux services et produits financiers.

Le gouvernement rwandais semble en passe d'atteindre ses objectifs pour 2017 en matière d'accès au crédit, alors que près de trois quarts des rwandais ont actuellement accès aux services et produits financiers. D'ici 2017, l'exécutif prévoit de donner à au moins 80 pourcent de la population la possibilité d'utiliser les services financiers. Ce chiffre se situe actuellement à 71,8 pour cent, en partie grâce à la croissance du secteur de la microfinance. Des recherches menées par Finscope Rwanda et la Banque nationale du Rwanda révèlent que la population du pays fait bon usage de la large gamme d'offres disponibles, avec un volume total des prêts bancaires passant de 631,3 milliards de francs CFA (828,3 millions €) en décembre 2011 à 757 milliards en juin 2012. Les rwandais les plus défavorisés ont bénéficié de l'inclusion financière grâce au secteur de la microfinance, qui inclut l'épargne et les coopératives de crédit (COOPEC). Selon des chiffres de la Banque Centrale, le total des actifs du secteur de la microfinance est en hausse de 22,2 pourcent et celui des dépôts de 23,3 pourcent, avec au moins 58 pourcent des COOPEC ayant effectué des profits et à même de fonctionner sans l'aide du gouvernement.