PublicationsBACK

Promouvoir le développement par le financement du commerce

25 sep 2017 | BAD | BAD

Bien que la part de l’Afrique ne représente que 2 % du commerce mondial – un chiffre dérisoire compte tenu des immenses réserves de ressources naturelles dont elle est dotée –, le commerce constitue malgré tout un pourcentage important du revenu national de la quasi-totalité des pays africains. La compétitivité des pays sur les marchés internationaux a des répercussions majeures sur leurs performances économiques et leurs perspectives de développement. Aujourd’hui, le déficit de financement du commerce africain se chiffre à plusieurs milliards de dollars. Environ un tiers des pays africains doit faire face à des taux d’intérêt supérieurs à 10 % sur les crédits commerciaux non-souverains et à des garanties allant jusqu’à 50 pour cent de la valeur des prêts. Ces conditions prohibitives constituent de sérieux obstacles au développement du commerce. En outre, l’environnement économique externe a limité la demande en matière de biens africains, tandis que des problèmes structurels, notamment la non-convertibilité des devises, la faiblesse des cadres réglementaires et l’inefficacité des institutions ont également affecté l’essor des importations et des exportations.