PublicationsBACK

La relation entre finance et croissance revisitée dans les pays de l’Afrique subsaharienne : banques versus marches financiers

03 sep 2019 | Babacar Sène, Ibrahima Thiam | HEC

L’objectif de ce papier est d’analyser la relation entre les banques et les marchés financiers des pays de l’Afrique subsaharienne et leurs contributions relatives à la croissance. Nous mettons l’accent sur les effets séparés des banques et des marchés financiers sur la croissance. Nous distinguons en effet deux indicateurs : la variable «activité – structure» qui mesure l’importance du marché des actions par rapport aux banques et la variable «activité – finance» qui tient compte en même temps du développement des banques et des marchés financiers. Les pays de l’échantillon sont ceux ayant des marchés financiers relativement développés. L’utilisation des tests de Granger et ses prolongements montre que la causalité hétérogène est rejetée. L’estimateur Mean Group (MG) nous a permis d’évaluer les coefficients de long terme de la relation. Nos estimations montrent l’effet dominant des banques sur les marchés financiers et l’existence d’une relation de complémentarité entre ces deux principales sources de financement de l’activité économique. Ce résultat est confirmé lorsque nous estimons la relation sans tenir compte de l’Afrique du Sud.