A la rencontre des parties prenantes

Le Fonds d'Assurance Climatique (CIF)

Ce blog a été fourni par Magdalena Zatorska (photo), vice-présidente adjointe chargée du Private Equity en Afrique, à BlueOrchard Finance. Il décrit principalement les caractéristiques des initiatives mondiales de lutte contre les risques climatiques dont le Fonds d'Assurance Climatique (CIF), une initiative dans laquelle la firme BlueOchard Finance est impliquée.

Les impacts des événements climatiques affectent les populations des pays en développement de manière disproportionnée. Souvent situées dans des zones géographiquement déjà très vulnérables aux intempéries et aux catastrophes naturelles telles que les sécheresses, les inondations et les typhons, ces économies manquent également des infrastructures qui pourraient permettre permet d'assurer la résilience et la protection des populations locales et leurs biens. De plus, comme les économies des pays en développement dépendent généralement fortement de l'agriculture et des secteurs basés sur l'exploitation des ressources naturelles, les catastrophes naturelles - qui affectent directement ces secteurs - peuvent avoir un effet dévastateur sur toute l'économie. C'est pour remédier à ces fragilités que le Fonds d'assurance climatique (CIF) a été mis en place. Il a été lancé en 2015 par la banque allemande de développement KfW, pour le compte du ministère allemand de la coopération économique et du développement (BMZ) et il est géré par BlueOrchard Finance, gestionnaire suisse de fonds d'investissement d'impact, en partenariat avec le spécialiste de la gestion des risques climatiques CelsiusPro.

La base sous-jacente du fonds est que les fournisseurs d'assurance et les initiatives liées à l'assurance ont un rôle central à jouer dans l'atténuation des conséquences financières des incidents climatiques sur les populations pauvres et vulnérables. Les indemnisations des assurances parviennent aux victimes bien plus rapidement que les opérations de secours et, ce qui est plus important encore, les assurances peuvent encourager les assurés à prendre des mesures préventives adaptées. Mais, bien que le secteur de l'assurance soit à même de compléter les stratégies existantes de gestion des risques et de réduire la vulnérabilité des pays et de leurs populations face aux catastrophes naturelles, l'accès à de tels produits d'assurance reste très limité, en particulier dans les économies en développement. L'objectif du CIF est donc d'aider à développer et à stimuler la croissance de ces produits et services vitaux.

Dans cet article, nous vous proposons un bref aperçu de plusieurs initiatives macroéconomiques importantes du secteur public, destinés à apporter une réponse souveraine à ces problèmes. Nous explorons ensuite la manière dont le CIF complète ces initiatives par ses activités. Dans toutes ses activités, le CIF soutient l'implication active du secteur privé - incluant les investisseurs institutionnels - dans l'optique d'assurer une soutenabilité à long terme dans la fourniture de produits et de services générateurs d'une résilience accrue des populations pauvres et vulnérables, face aux conséquences des incidents climatiques.

Les initiatives du secteur public

L'initiative du G7 sur l'assurance des risques climatiques "InsuResilience" a été adoptée lors du sommet du G7 d'Elmau, en Allemagne en juin 2015 et elle a été renforcée lors de la réunion de la COP22 de 2016 à Marrakech. Elle vise à augmenter à l'horizon 2020 l'accès aux couvertures d'assurance directes ou indirectes contre les conséquences du changement climatique pour 400 millions de personnes supplémentaires, qui sont les populations les plus vulnérables des pays en développement. Cette initiative est en train d'être mise en œuvre au sein d'un étroit partenariat entre les états du G7, l'UE et les Pays-Bas, ainsi que les pays en développement et les économies émergentes.

InsuResilience prend en charge une large gamme de dispositifs et d'initiatives importants liés à l'assurance, incluant le fonds d'assurance climatique en particulier, ainsi que les initiatives publiques suivantes :

African Risk Capacity (ARC): l'ARC est un dispositif macro permettant aux états africains de mettre en commun des moyens afin de se couvrir mutuellement en cas de sécheresse ou d'autres risques. Une particularité de l'ARC est que chaque gouvernement prépare un plan d'intervention d'urgence dans lequel il définit à l'avance comment les versements seront affectés aux populations pauvres et vulnérables en cas de désastre.

Le mécanisme d'assurance contre les risques liés aux catastrophes dans les Caraïbes (CCRIF): le CCRIF fournit des liquidités à court terme aux gouvernements impliqués lorsque ceux-ci font appel à ses garanties suite à une catastrophe.

L'initiative de gestion des risques et d'indemnisation des catastrophes dans le Pacifique (PCRAFI): propose des produits d'assurance couvrant les cyclones tropicaux et les tremblements de terre dans les îles du Pacifique.

Systèmes de risques climatiques et d'alerte précoce (CREWS): l'initiative CREWS a pour objectif d'améliorer de manière significative l'efficacité des systèmes d'alerte précoce à risques multiples.

Une autre initiative publique importante est le mécanisme mondial d'assurance basé sur un indice (GIIF), qui fait partie de l'expertise de Finance & Markets Global Practice (pratiques mondiales des finances et des marchés) du Groupe de la Banque Mondiale, lequel collabore avec de nombreux partenaires publics et privés afin de développer et de mettre en place des assurances basées sur un indice et liées aux catastrophes naturelles dans les pays en développement. L'objectif de GIIF est d'étendre l'utilisation de l'assurance basée sur indice - dans laquelle les indemnisations des assurés sont déclenchées par des évènements météorologiques extrêmes ou des catastrophes et non pas suite à une évaluation des dommages constatés - afin de constituer un outil de gestion des risques pour l'agriculture, la sécurité alimentaire et pour réduire les risques liés aux catastrophes.

Le fonds d'assurance climatique (CIF)

Le CIF a été créé dans le contexte de ces divers outils, afin d'aider les intervenants du secteur privé à développer des solutions d'assurance climatique à long terme. Ce fonds a pour objectif spécifique de réduire la vulnérabilité des ménages à bas revenus et des micro-, petites et moyennes entreprises (MPME) aux événements climatiques extrêmes. Dans ce cadre, le CIF soutient les entreprises privées impliquées dans la chaîne de valeur de l'assurance (principalement les assureurs, courtiers, réassureurs et distributeurs d'assurance) pour développer une offre d'assurance climatique destinées aux populations à faibles revenus dans les pays récipiendaires d'aide publique au développement (APD). Ce fonds est un fonds d'atténuation des impacts, avec un double objectif: un impact social et une rentabilité. Alors qu'il n'est en place que depuis un peu plus de deux ans, le CIF a déjà investi dans des institutions qui se lancent dans des initiatives d'assurance climatique innovantes et évolutives.

Les leaders de la réassurance comme Swiss Re, Hannover Re et Munich RE soutiennent le CIF en tant que partenaires commerciaux. Ces partenaires fournissent un soutien non exclusif au fonds au niveau de la conception des produits, de la capacité de souscription et de leurs contacts commerciaux pour développer, perfectionner et déployer les produits d'assurance climatique des sociétés émettrices.

La majorité des investissements du CIF ciblent le niveau micro, avec pour objectif de développer la disponibilité de produits de gestion des risques efficaces et à des coûts abordables pour les MPME, les agriculteurs indépendants et les travailleurs pauvres. D'autres investissements du CIF ciblent la couverture du niveau méso, en soutenant les entreprises qui proposent des produits de gestion des risques destinés à des portefeuilles détenus par d'acteurs - incluant des entreprises du secteur privé, des associations à but non lucratif et des organismes de développement au service des populations pauvres et vulnérables - actifs dans le domaine du développement.

Les installations d'assistance technique sont un élément clé du CIF. Elles sont gérées par le spécialiste suisse de l'assurance contre les risques météorologiques et climatiques CelsiusPro. Il est important de souligner que l'assurance climatique reste largement sous-développée sur la plupart des marchés. C'est la raison pour laquelle dans cette phase de son développement, l'assistance technique peut fournir un savoir-faire crucial et les conseils techniques essentiels pour le développement des produits, le marketing et la prestation des services.

Le CIF a pour principal objectif de compléter les efforts de la communauté internationale et des donateurs dans le secteur public en soutenant le développement durable d'une industrie de l'assurance sur les marchés en développement, en fournissant une couverture absolument nécessaire contre les risques climatiques. Bien que de nombreuses autres initiatives liées au risque climatique soutiennent des programmes gouvernementaux ou des programmes d'énergie renouvelable, il n'existe aucune autre initiative ciblée sur la combinaison de capitaux d'investissement, d'assistance technique et des fonds de subventionnement des primes pour développer l'assurance climatique via le secteur privé pour soutenir le secteur des entreprises et les ménages à faibles revenus.

Compte tenu de la vulnérabilité des populations des pays en développement aux accidents climatiques, il est essentiel de développer des solutions adaptées, abordables et efficaces pour contribuer à atténuer ces risques. Le CIF, même avec ses quelques années d'existence, soutient déjà des projets innovants d'assurance climatique et il continuera à capitaliser sur ce savoir-faire pour continuer à investir dans des initiatives privées qui stimulent le développement à long terme du marché de l'assurance climatique au bénéfice des populations vulnérables et à faibles revenus à l'échelle mondiale.

Erratum: Initialement dénommé "Fonds d'Assurance Climatique" (Climate Insurance Fund), le nom du fonds a été changé et est désormais "Fonds d'Investissement InsuResilience" (InsuResilience Investment Fund) le 1er juillet 2017. Veuillez visiter le site suivant pour en savoir plus: www.insuresilienceinvestment.fund


19.02.2018 Formation - Le crédit digital

Une formation de l'institut Helix

Catégorie : Accès à la finance, Mobile Banking

22.02.2018 Bancassurance en Zone CIMA, stratégie et meilleures pratiques pour les banques et assureurs

Comment explorer les opportunités de développement de la bancassurance dans la zone CIMA ?

Catégorie : Banking, Insurance

15.03.2018 14ème Forum annuel mondial de la microfinance

14ème Forum annuel mondial de la microfinance

Catégorie : Accès à la finance, Microfinance, Gender Finance

19.04.2018 Salon International de la Finance Africaine - Africa Finance Expo

Africa Finance Expo

Catégorie : Accès à la finance, Banking, Insurance, Infrastructure Finance

02.05.2018 AFSIC : 6ème Conférence sur les services financiers d’investissement en Afrique

Investir en Afrique

Catégorie : Accès à la finance, Banking, Capital Markets

Afficher les résultats 1 à 5 sur un total de 7
<< Première < Précédente 1-5 6-7 Suivante > Dernière >>