Les organismes américains OPIC et USAID annoncés dans un engagement de 25,6 millions $ ciblant des femmes entrepreneures en Afrique et dans d’autres régions

11 juin 2019 | Agence Ecofin

L’Overseas Private Investment Corporation (OPIC), une agence gouvernementale américaine qui octroie des ressources aux firmes américaines qui investissent dans des pays émergents, annonce son intention d’investir 25 millions $ dans le Women’s World Banking Asset Management (WAM). Il s’agit d’une filiale de la firme américaine Women’s World Banking axée sur le financement des femmes entrepreneures en Afrique et dans d’autres régions du monde notamment au Moyen-Orient.

En dehors de l’OPIC, The United States Agency for International Development (USAID), un organisme américain d’appui au développement, a également annoncé un investissement de 600 000 $ (500 000 $ sous forme de financement et 100 000 $ sous forme d’assistance technique), au sein de la firme WAM. Ces ressources estimées à 25,6 millions $ au total, serviront à soutenir des institutions financières qui octroient des prêts et des micro-financements aux femmes entrepreneures.

La firme américaine Women’s World Banking Asset Management a indiqué sur son site qu’elle envisageait mobiliser 100 millions $ auprès de nombreux investisseurs institutionnels. Ces ressources seront injectées dans son deuxième fonds dénommé WWB Capital Partners II. Lorsqu’il sera opérationnel, ce fonds permettra de réaliser des prises de participations pour des montants compris entre 1 et 15 millions $ au sein des institutions axées sur le financement des femmes dans des pays émergents.

Source: Agence Ecofin