Des fonds boursiers africains à la traîne par rapport à leurs objectifs de performance

28 sep 2020 | Agence Ecofin

 Les fonds d’investissement ciblant les sociétés cotées africaines recommencent à avoir des performances positives. Toutefois, elles sont encore en deçà des objectifs de rendement de référence.

Les fonds d'investissement qui ciblent les actions des sociétés cotées sur les marchés financiers africains ont réalisé un regain de performance, au cours du deuxième trimestre 2020, a appris l'Agence Ecofin de données mensuelles publiées par la firme de recherches et d'analyses Riscura. Les 15 fonds de l'échantillon étudié (Ninety One African Fund) ont affiché des performances positives.

Cette évolution des choses signale le retour d’un sentiment positif pour les entreprises ayant une importante valeur, cotées sur les bourses africaines hors Afrique du Sud. Pour le mois d'août, on note aussi une nette amélioration.

Malgré ces performances, les fonds boursiers africains restent en retard de gain sur leurs principaux objectifs de performance. Cet objectif est mesuré en comparant la performance des fonds africains à celle des fonds indiciels de référence, comme l'indice MSCI ou S&P, focalisés sur l'Afrique hors Afrique du Sud.

La reprise est effectivement en Afrique, mais elle demeure assez lente, à mesure que les investisseurs soupèsent les capacités de résilience des entreprises et des gouvernements face à la situation actuelle de covid-19. Si on prend le cas d’Old Mutual Pan Africa fund, l'essentiel de ses investissements est effectué sur le secteur bancaire africain coté. Or celui-ci, en raison de nombreuses situations, a été marqué par une baisse des revenus et de rentabilité.

Les fonds boursiers sont une solution de placement pour des investisseurs qui veulent diversifier leurs portefeuilles d'entreprise, en minimisant les coûts et en optimisant les gains. Pour ceux ou celles qui y ont recours, la performance depuis le début de l'année a été négativement impactée par le coronavirus qui a contraint plusieurs sociétés cotées africaines à subir des baisses de revenus et de marges nettes.

Source: Agence Ecofin